Groupe A - Coopérative culturelle
Expositions Flash

Expositions Flash

Le Groupe A – Coopérative culturelle et le Bureau d’Art et de Recherche se sont associés pour la production de trois expositions “flash”.

Ces expositions s’organisent autour deux monographies dont une sous le commissariat d’exposition de Pascal Marquilly et une exposition collective sous le commissariat d’exposition d’Eric Rigollaud. 

Les trois événements se déroulent sur trois jours chacun, d’où le nom d’expositions “flash”.

 

Les expositions

La première exposition, Mauvais Genre, est une monographie du designer Alex Herman, associé au Groupe A.

La pratique du design d’Alex Herman se confronte régulièrement à l’usage de l’objet. Il y analyse les besoins, l’ergonomie, le lieu d’usage, les techniques à mettre en œuvre.

La transcription de ces recherches dans les trois dimensions se heurte souvent à la réalité des éléments en jeu, le contraignant à se rabattre sur des dispositifs de fabrication et donc des formes plus proches de leur projection utilitaire.

Au fil du temps, Alex Herman a accumulé une grande quantité de dessins d’études dont la transcription dans l’espace serait vaine. Mais ces travaux ont nourri une intuition qui le conduit aujourd’hui à aborder un travail créatif en ce qu’il est en définitive, une création uniquement formelle.

Pour cette exposition, Alex Herman a l’intention d’expérimenter une nouvelle transcription de ces recherches, dont la destination restera abstraite et dédiée uniquement aux jeux formels, en les projetant en deux dimensions, à taille réelle, sous la forme de panneaux où elles viendront se révéler.

La deuxième exposition, Future primitive, est une monographie de Grégory Grincourt, lui aussi artiste associé au Groupe A, sous le commissariat d’exposition de Pascal Marquilly.

La démarche artistique de Grégory Grincourt est allègrement influencée par la culture populaire et l’inconscient collectif. En résulte un mixage, au même titre que pour la musique électronique, fait de bricolage, de design industriel, de high-tech et de bouts de ficelle. C’est à la fois rhizomique et cybernétique. Les œuvres qui en émergent provoquent un décalage, un dérèglement du quotidien qui se transformerait en extraordinaire factice, en inquiétant étrange. C’est un assemblage d’histoires, de genres, de systèmes où esthétique et design, bibelots et sculptures, kitsch et sacré, séduction et répulsion, vrai et faux sont ramenés à leur nature première, ou du moins à ce qu’il en paraît.

 

Enfin, l’exposition collective du commissariat d’exposition d’Eric Rigollaud, … de tout bois, vient clôturer les expositions flash. 

L’exposition réunit Bertrand Gadenne, Aurélien Imbert, Guillaume Krick, Boris Lafargue, Béatrice Meunier-Déry, Janusz Stega et Didier Windels

Bertrand Gadenne, vidéaste et photographe, s’est fait remarquer en ménageant des apparitions sur les vitrines de magasins inoccupés. Aujourd’hui, lorsqu’il expose, il continue de solliciter le visiteur, lui permettant d’interrompre le faisceau de la projection pour faire de son corps l’écran de projection à un papillon, une présence.

Sculpteur, dessinateur, scénographe, bâtisseur et artisan, Aurélien Imbert met tout en œuvre et en commun pour construire une forme et un volume. Ses outils : un bulldozer, de la colle, des feutres, du béton, du bois, une photocopieuse ou des néons…Bricoleur de fortune, il combine, polit, vernit, raboute, peint et coupe. Il adapte ses gestes à la nature du matériau et apprivoise les contingences de la matière avec autant de goût que d’envie.

Guillaume Krick est un artiste canadien originaire de Montréal. Il s’installe à Nantes où il s’établit pendant treize ans et participe à diverses manifestations en art contemporain.

Boris Lafargue développe une pratique sculpturale qui interroge l’actualité la plus brûlante tout en entretenant un lien fort avec des références du passé et notamment de l’Antiquité. Marqué par son expérience en Grèce, il est particulièrement sensible aux tensions du monde contemporain. L’artiste aime rendre des hommages ironiques et mordant aux symboles de la domination des superstructures économiques. Il nous invite à regarder notre époque avec distance en proposant une véritable archéologie du temps présent. 

Béatrice Meunier-Déry poursuit, depuis 20 ans, un voyage immobile qui mêle le sacré et le féminin dans une exploration conduite au travers de lectures, du visionnage de reportages dans la découverte de vies de femmes d’autres pays du monde comme l’Inde, la Chine, l’Amérique du sud entres autres. La condition des femmes, les rôles qui leur sont assignés, leurs corps sont des préoccupations traduites au travers du vêtement et de la parure, de la photographie et du dessin. 

Janusz Stega puise une partie de son inspiration dans la mémoire collective d’un passé marqué par la technique des peintures murales d’intérieur en Pologne. Son appropriation du rouleau fait référence aux artistes qui, avant lui, se sont appropriés un moyen, une technique spécifique afin d’en explorer toutes les facettes artistiques et théoriques. Travaillant à partir d’images gravées puisées au cœur de la ville : plaques d’égouts, etc, Janusz Stega s’interroge sur la peinture contemporaine, son objet, ses réalisations, son contexte.

Didier Windels est un artiste plasticien et arts visuels.

 

Déroulé des expositions 

 

 

Mauvais genre 

Une exposition monographique d’Alex Herman 

Vernissage le 11/06/21 à 17h00

Visite guidée le 12/06/21 de 14h00 à 18h00

 

Future primitive

Une exposition monographique de Grégory Grincourt

Commissariat d’exposition Pascal Marquilly

Vernissage le 18/06/21 à 17h00

Visite guidée le 19/06/21 de 14h00 à 18h00

 

… de tout bois 

Une exposition collective avec Bertrand Gadenne, Aurélien Imbert, Guillaume Krick, Boris Lafargue, Béatrice Meunier-Dery, Janusz Stega et Didier Windels

Commissariat d’exposition Eric Rigollaud du Bureau d’Art et de Recherche

Vernissage le 25/06/21 à 17h00

Visite guidée le 26/06/21 de 14h00 à 18h00

 

 

 

Infos pratiques 

 

Les expositions se déroulent au TO6 à Tourcoing (ancienne chaufferie de l’Union)

 

Situé entre la rue de Roubaix et la rue des Cinq voies à Tourcoing 

Le TO6 sur Maps https://goo.gl/maps/bTy5dCi9hpBsuMsL6

 

Entrée gratuite sous réservation – Bar payant assuré par l’équipe de l’idéal

 

Réservez ici : https://www.eventbrite.fr/e/billets-expositions-flash-152553811557

 

 

Retrouvez toute l’actualité sur nos réseaux sociaux

Facebook : GroupeACoop

Instagram : @groupeacoop

Linkedin : Groupe A – Coopérative culturelle

 

Pour plus d’informations ou prendre un rendez-vous presse

 

Elodie Requillart, chargée de production et de médiation

production@groupeacoop.org

Charlotte Martiaux, chargée de communication et de médiation

mediation@groupeacoop.org